Nous avons vu dans un article précédent comment lire les étiquettes de cosmétiques. Cependant lorsqu’on n ‘a pas l’habitude de le faire, cet exercice peut paraitre compliqué. Je vous propose donc de nous entrainer sous forme d’articles de décryptage. Aujourd’hui l’huile anti-vergeture Bi-Oil.

 

Composition de l’huile Bi-Oil

 

Paraffinum Liquidum, Triisononanoin, Cetearyl Ethylhexanoate, Isopropyl Myristate, Retinyl Palmitate, Helianthus Annuus Seed Oil, Tocopheryl Acetate, Anthemis Nobilis Flower Oil, Lavandula Angustifolia Oil, Rosmarinus Officinalis Leaf Oil, Calendula Officinalis Extract, Glycine Soja Oil, Bht, Bisabolol, Parfum, Alpha-Isomethyl Ionone, Amyl Cinnamal, Benzyl Salicylate, Citronellol, Coumarin, Eugenol, Farnesol, Geraniol, Hydroxycitronellal, Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde, Limonene, Linalool, CI 26100.

 

Vue d’ensemble

 

Un petit rappel avant de commencer: Il existe environ 2000 ingrédients que l’on peut retrouver dans les cosmétiques. Évidement il n’est pas question de les apprendre tous. Donc quand je lis une étiquette je raisonne par exclusion. Y a-t-il dans cette liste des ingrédients que je ne souhaite pas utiliser?

La composition de l’huile Bi-Oil contient 28 ingrédients. On commence donc a être, pour moi,au delà du raisonnable. Espérons au moins que ce soit pour des produits de qualité.

On analyse une huile et logiquement on retrouve dans la composition 5 fois le mot « oil » (huile dans la nomenclature INCI). Par contre elles ne sont pas dans les premiers ingrédients ce qui parait plus étonnant. En effet la composition d’un cosmétique se fait dans l’ordre décroissant. Ainsi, le premier ingrédient est celui que l’on retrouve en plus grande quantité. L’ingrédient en plus grande quantité devrait donc être une huile agrémentée de quelques principes actifs.

Rentrons maintenant dans le détail.

 

Décryptage de la composition

 

Paraffinum Liquidum, Triisononanoin

 

Les 2 premiers ingrédients sont  Paraffinum Liquidum et Triisononanoin, autrement dit des huiles minérales issues du raffinage du pétrole. Voilà pourquoi on ne retrouvait pas le mot oil dans les premiers ingrédients de la liste.

Vous me direz, quel problème avec les huiles minérales? Les huiles minérales sont des hydrocarbures totalement dépourvus d’éléments nutritifs pour la peau (vitamines, antioxydants, acides gras…). Elles créent un film occlusif sur la peau empêchant l’évaporation de l’eau, maintenant artificiellement son hydratation. Leur seul intérêt est leur prix. Mieux vaut privilégier des huiles végétales vierges, extraites à froid comme une huile d’avocat ou de jojoba qui a l’avantage de ne pas être grasse.

 

Des huiles végétales

 

Dans la liste des ingrédients on note 2 huiles végétales et 3 huiles essentielles

Helianthus Annuus Seed Oil: Huile de tournesol

Glycine Soja Oil: huile de soja. Cette huile est riche en vitamine A, D et E et en acide gras insaturée. Elle a donc un intérêt non négligeable en cosmétologie. Mon seul bémol sur cette huile est sa provenance. L’utilisation d’un soja OGM n’est pas interdite en cosmétique et l’étiquetage OGM n’est pas obligatoire. Il n’y a donc aucun moyen de savoir si Bi-Oil contient un OGM. Par ailleurs cette huile de soja se trouve très bas dans la liste (après il n’y a pratiquement que des molécules parfumantes). Sa quantité doit donc être très limitée.

Anthemis Nobilis Flower Oil (huile essentielle de camomille romaine, anti inflammatoire et anti demangeaison, peut s’utiliser chez les femmes enceintes de plus de 5 mois), Lavandula Angustifolia Oil (huile essentielle de lavande, anti inflammatoire, cicatrisante, régénératrice cutanée, peut s’utiliser chez les femmes enceintes de plus de 3 mois), Rosmarinus Officinalis Leaf Oil (huile essentielle de romarin, bactéricide, cicatrisante, purifiante).

Attention cependant à l’utilisation des huiles essentielles chez les femmes enceintes. Si un certain nombre d’entre elles peuvent être utilisées après le 4 eme mois, elles ne doivent cependant pas être appliquées sur la ceinture abdominale, au plus près du bébé.

 

BHT

 

L’Hydroxytoluène Butylé est un puissant anti oxydant de synthèse. Il permet la conservation des corps gras en empêchant leur rancissement.

Le BHT, comme le BHA, est un ingrédient fortement controversé, soupçonné d’être un perturbateur endocrinien et reprotoxique.  De façon générale j’évite ces 2 produits, même si le BHA est probablement plus dangereux que le BHT. En tout cas je déconseille l’utilisation du BHT surtout chez les femmes enceintes.

 

Des vitamines

 

Rétinyl Palmipate : composé dérivé du retinol qui est la vitamine A. Souvent utilisé dans les crèmes anti-rides

Tocopheryl Acetate : Vitamine E, utilisé comme antioxydant

 

Des parfums

 

De nombreuses substances parfumantes se trouvent dans cette huile : Parfum, Alpha-Isomethyl Ionone, Amyl Cinnamal, Benzyl Salicylate, Citronellol, Coumarin, Eugenol, Farnesol, Geraniol, Hydroxycitronellal, Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde, Limonene, Linalool, 

Pourquoi indiquer toutes ces molécules? Généralement les substances parfumantes sont regroupées sous le terme « parfum ». La réglementation impose cependant que 26 molécules particulièrement allergisantes soient mentionnées si leur quantité dépasse 0,001% pour les produits non rincés. Dans l’huile Bi-Oil on note la présente de 12 des 26 substances allergisantes à étiquetage obligatoire. Ça fait quand même beaucoup…

De plus parmi ces 12 substances parfumantes on trouve le Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde aussi connu sous le nom de HICC. Cette substance au parfum léger de muguet, est particulièrement allergisante. En 2017 la commission européenne a donc décidé de l’interdire. A partir d’Aout 2019 il ne sera plus possible de commercialiser de nouveaux produits contenant ce parfum. L’interdiction définitive de tout produit en contenant sera effective à partir d’Aout 2021…

 

En synthèse

 

Une huile essentiellement minérale issue de la pétrochimie, des huiles essentielles déconseillée pour les femmes enceintes, du BHT fortement controversé pour son potentiel perturbateur endocrinien, et agrémentée de 12 des 26 molécules parfumantes à inscription obligatoire à cause de leur caractère fortement allergisant dont une en cours d’interdiction. Donc en ce qui me concerne à fuir, particulièrement pour les femmes enceintes qui souhaitent éviter la survenue de vergetures sur leur ventre. On pourra leur préférer une huile végétale bio.